LEGENDES DES UDEGES DE LA RIVIERE BIKIN

Description


LEGENDES DES UDEGES DE LA RIVIERE BIKIN

1.Thématique

SITES TOURISTIQUES & PREMIÈRE VUE

ETHNOS, NATURE, CULTURE

NATURE ET FAUNE

CROISIÈRES

2. Région, villes, itinéraire

Khabarovsk - Krasny Yar, rivière Bikin

3. Saisonnalité

Mai - Septembre

4. La complexité, le style de la tournée

Modéré

Partiellement aventureux

Expédition en voiture

Croisières

5. Hébergement

Famille d'accueil, auberge de jeuness, maison d'hôtes

6. Nombre de jours

2-3 jours

7. Nombre de personnes

Jusqu'à 20 personnes

8. Conditions de réservation

3-5 semaines avant le début du tour ou plus tôt

L'histoire du peuple udege remonte à l'antiquité. Autrefois leurs terres faisaient partie de l'Empire d'Or des Jurchen. Les ancêtres du peuple udege vivaient à travers le Primorye à cette époque: de Vladivostok actuel à Khabarovsk. Mais il y a 700 ans environ, les Mongols ont envahi l'Empire d'Or.

Se cachant des Mongols, les Udeges ont commencé à mener une vie nomade, comme leurs grands-pères faisaient autrefois. Ils mangeaient de la viande et du poisson, pêchaient et chassaient. Ils exploraient les terres le long de petits riviére de taïga. Ils s'arrêtaient là où il y avait beaucoup de poissons, ils vivaient là, où il y avait des bêtes.

Les Udeges sont devenus de très bons chasseurs et personne ne connaît mieux les habitudes des animaux de la taïga qu’eux. Leur mode de vie, la culture matérielle et spirituelle du peuple, à la fois dans le passé et dans le présent, est associé à la chasse.

La vision religieuse du monde des Udeges reposait sur une idée animiste de la nature, selon laquelle toute la nature était vivante et que ses nombreux habitants - hommes, oiseaux, animaux, reptiles, insectes, plantes - avaient une âme.

Les croyances Udeges associées au rituel de la pêche sont indissolublement liées à la culte des animaux tels que l'ours et le tigre. Les Udeges croyaient sincèrement que leurs ancêtres devaient leur origine aux animaux. Ils ont donc vénéré leurs totems dans l'espoir d'être protégés et aidés. Les légendes récitant que l'homme a évolué à partir des ours sont particulièrement détaillées. Selon les Udeges, une personne doit parfois communiquer avec l’esprit de son ancêtre - un ours - en l’invitant à faire une visite, c’est-à-dire tuer et manger sa viande.

En outre de l’ours, le peuple udege jouissait d’un grand respect pour le tigre ("kuti mafa"). Il était considéré comme un cousin honorable, un «homme» d'un genre différent, il était donc interdit de tuer un tigre et de manger sa viande. Cependant, si la bête attaquait le chasseur et ce dernier tuait le tigre, dans ce cas, il n'y avait pas de péché. Quand ils ont été forcés de tuer un tigre, les Udeges enterraient une bête morte comme un homme, exposant deux piquets avec des copeaux à côté de sa fosse forestière: preuve que cet endroit était interdit. Le tigre était considéré comme une bête sacrée; il était même interdit de parler de lui à voix haute car les gens croyaient que le tigre comprenait le langage d'homme. Reconnaissant la supériorité du tigre sur le chasseur, le peuple Udege l’elevait au rang de dieu et le priait, par exemple, en demandant au tigre de leur envoyer bonne chance dans la pêche.

Le chaman jouait le rôle de médiateur entre les hommes et les maîtres de la nature. Seulement celui qui possédait des capacités hypnotiques pouvait devenir un chaman. Le don chamanique était hérité de génération en génération. La culture Udege est extrêmement riche. Cela comprend le folklore (récits historiques, légendes, mythes, contes de fées et autres genres), les beaux-arts (motifs, ornements, dessins de complots), les arts décoratifs et appliqués. Les articles ménagers, les outils et les accessoires de culte étaient toujours décorés avec un motif et un ornement. L'art féminin consistait à broder des motifs et des ornements sur des tissus colorés, la peau de poisson et le suède. Le gaufrage de l'écorce de bouleau était largement développé. L’art des hommes était associé au traitement de matériaux solides: bois, os, métal. Les maîtres udeges créaient des sculptures rituelles de formes grandes et petites (figures d'un tigre, d'un chien, d'une personne, d'un oiseau, etc.), décoraient des objets de la vie quotidienne (tables pour manger et couper de la viande et du poisson, casseroles, planches à découper, bâtons pour moustiques), des poignées des instruments de travail (poinçons, sauteurs à volants, avirons, etc.).

Aujourd'hui, le village le plus nombreux, qui vit selon les traditions de leurs ancêtres et respecte sacralement leurs traditions, est le village de Krasny Yar. Nous visiterons cet endroit exceptionnel insolite au bord de la rivière Bikin, à 200 km de Khabarovsk.

Au programme d'une tournée de deux ou trois jours:

- Une visite au centre ethno-culturel et la familiarisation avec la culture du peuple Udege, une classe de maître sur l'artisanat national - broderies, produits en écorce de bouleau, sculptures sur bois.

- Un concert de chants et de contes nationaux, le rituel du chaman.

- Visite du lycée local et du musée de l'école.

- Visite à des anciens du village

- Une promenade dans les bois en compagnie d’un Udege local, qui vous expliquera comment naviguer dans la forêt, comment distinguer les traces d'animaux sauvages et observer les produits de leur vie. Et selon la saison, vous pourrez vous-même cueillir des champignons, des baies, des cônes, des fougères.

- Pêche à la manière nationale sur des bateaux avec hébergement dans la cabane de chasse.

- Et bien sûr la dégustation et la préparation en commun de plats nationaux.

Galerie

Bonus